edito
forum (21 051)
making of
preview newsletter
photoshop shortcuts
plan du site
bétisier (24)
nouveautés (67)
mises à jour
bannières (92)
liste de diffusion
infos légales
 


 

Devenez awares ! Et essayez de survivre.




aperçu
 

 

login | logout
gérez votre profil
devenez membre
membres (2138)
anniversaires (796)
awares (349)
mickeys (341)
notables (83)
modérateurs (9)
votre vie privée

 

 

amis (22)
gfx français (58)
gfx autres (383)
pixel art (67)
ascii art (0)
paint/draw (97)
communautés (27)
portails gfx (16)
ressources (36)
flash (253)
3D (38)
java (2)

proposez votre site
dernières entrées
aléatoire (999)
quicklist
top 10










































999 sites
407 704 hits
 
 

à propos des tutos
tous les tutos (48)
rechercher un tuto

tutos aléatoires
237 934 hits

 

 

screen fonts
brushes
softwares
 
 
 

 

stats publiques
infocentres
référents (1730)
refs quicklist (1730)
visiteurs uniques
awards

2 120 143 hits
 





ere comes un petit tutorial facile, voire aisé, ayant pour unique but de m'amuser un peu pour passer le temps. Eh oui, vacances obligent, le retour à photoshop s'impose Bien entendu j'ai bourré ce tutorial de photos honteuses, style « apprenez à faire un numeric transform » mais c'est juste pour te ridiculiser gwan ! Bon allez, on attaque. Le sujet de ce mois-ci est donc : insertion d'un bout de truc ( en l'occurence du texte ) dans un scan d'un document imprimé en halftone. Ce coup-ci, on va se faire une pochette de CD audio, c'est toujours rigolo de trouver sur une boite plus tard « Made on Pluton » chez un pote. Au moins on sait d'ou viennent ses scans



. une couverture en halftone

 
 

Hmmm, elle est bien jolie cette liste de choses à ne pas faire avec un CD. Mais j'ai quand même l'impression qu'il manque quelquechose non ? Allez, on rajoute un bout de texte !











. la police

 
 

Avant tout : trouver les bonnes fonte et size. Ici, c'est facile ! On commence par recopier un bout du texte. Ici, il s'avére que le texte utilisé s'approche pas mal de l'arial bold.

Pour la taille de la fonte, on se fait pas chier : un petit coup de Ctrl-T et on resize la fonte ( avec un petit Shift pour pas perdre les proportions ) jusqu'à ce que ça colle. On peut toujours aller voir en éditant la fonte à quelle taille ça correspond réellement, des fois qu'on veuille en faire d'autres.



   


. échec à l'ombre portée !




 
 

On pose à la place un petit texte d'humour drôle ( komment ça c'est pas drôle ! Grrrr ), bon je vous laisse faire là.

Cliquez voir un coup là dessus pour zoomer... Première feinte qui se voit pas trop sur cette image : les gorets qui ont fait la pochette ont trouvé que ça rendait plus lisible sur fond clair de mettre un petit drop shadow à 90°. Bon, on va pas être vils, on va faire pareil ( Layer > Effects > Drop shadow ) : 90°, 2 pixels de distance, 1 de flou.

Deuxième constatation : ça va pas du tout !! Ca flashe comme pas possible ! On peut toujours trifouiller la transparence, le mode d'application, c'est toujours pas beau. Bien sûr si vous trouvez ça super beau ou que vous voulez pas vous faire chier à fignoler, fallait pas ouvrir ce tutorial !


   

. le spawned layer !


 
 

Ah !! C'est parti ! On rentre dans le vif du sujet.

NDLR : c'est pas trop tôt !

Hop, on me fait une petite séléction rectangulaire dans le fond un peu plus grosse que le texte qu'on vient d'ajouter. Un petit Ctrl-J pour le spawner dans un nouveau layer ( des séquelles du projet pour le verbe spawner, sorry ). Hop, on me linke ces deux layers vite fait.


   

. transformation numérique














 
 

L'objectif premier est maintenant de rendre le texte aussi moche que ce qui l'entoure. Les imprimeurs utilisant généralement une impression en halftone ( demi-teintes ), le filtre du même nom sous photoshop tombe à point ! Malheureusement on est limité à une taille minimale de 4 pixels par goutte. Je vous laisse imaginer le massacre sur un truc aussi petit !

Pour pallier à ce léger problème, on va resizer un peu tout ça... 500% feront bien l'affaire !


NDLR : c'est passablement clair ici, pour redimensionner l'image, faites Edit > Transform > Numeric.



NDLR2 : « on rencontre couramment la construction pallier à, par analogie avec obvier à, parer à. La tournure, quoique correcte, reste critiquée des puristes [...] » dixit Robert, volume 7 page 29. Tu as échappé de peu au carton jaune Dams :-)

Ah, milodiou ! Photoshop resize pas les effets ! L'ombre portée est toujours à 2 pixels de distance : ridicule sur une image de la taille resizée. Zou, on multiplie aussi la distance par 500% ( à peu près, des fois c'est plus joli un peu plus petit ). Bien sûr si la photo d'origine ne contenait pas d'ombre, virez-la tout de suite, on va pas la trimbaler tout le temps non plus !


   

. fusion de calques

 
 

Héhé. Ca le fait bien le resize sur les fontes

Il est temps de merger nos jolis layers resizés. Petit rappel : Ctrl-E pour merger les layers linkés et Shift-Ctrl-E pour merger les layers visibles.

Argle ! Enfer et sècheresse ! Impossible de linker un layer de texte. Pô grave. On clique du mulot droit sur le petit T dans le layer, et hop, render plize ! Maintenant on peut merger. On remarque au passage qu'il nous fait pas chier pour renderizer les effets... une bonne méthode à ce sujet est de merger un layer vide avec un autre contenant des effets pour générer ceux-ci si on veut pas se fait chier à le faire à la main


   

. halftone


 
 

Halftone mon ami de toujours ! Te voilà enfin ( ne pas confondre avec Half-Life, un autre ami de toujours ).

Un oeil exercé remarquera que j'ai utilisé un halftone avec une taille minimale de 5 pixels ! Mouaip. Et ben ça donne mieux avec 4 en fait A vous d'essayer. Ouhlà ! Mais si on resize ça on verra plus une couille de texte ! Feintons les amis, feintons ! ( encore une fois, ne pas confondre avec fientons, une des activités favorites de la mouette rieuse entre autres ). Gaspe, je suis abasourdi par tant de savoir ! Vite la suiiite ! ( ça c'était juste pour vous tenir en haleine ).

   

. annulation (!) et halftone








 
 

Bien. Annullons ( annulons ? ) tout en masse jusqu'au render text. Et que vive l'history ! Un petit Ctrl-click sur le layer de texte pour séléctionner sa transparence ( sans tenir compte de l'effet au passage ). On contracte la border de 2 pixels ou plus si affinités.




NDLR : annuLons. C'est un tutorial ici Dams, pas un labo d'essais !

Les effets sont pas compris dans la selection mais c'est pas grave, parce qu'on voulait juste limiter les effets du halftone sur le texte lui-même. Avant de passer à la suite on inverse la sélection d'un leste Shift-Ctrl-I ( ou d'un Ctrl-I si on est moins leste ) et on se retrouve avec une image en négatif.

Même topo que tout à l'heure. On renderize le texte, on merge, on filtre halftone size 4. Ahh. better, much better ! En pinaillant on peut voir que le texte se découpe un peu trop sur le font, mais n'oublions pas que cette image est 5 fois trop grosse !


   

. numérique inverse
 
 

La touche finale : Edit > Transform > Numeric 20%. Ô merveille ! Il a même gardé le positionnement des layers, pas besoin de tout bouger !

Bon, on fignole un peu comme d'hab : transparence du style 95% sur le layer, là j'ai aussi rajouté un peu de jaune dans les tons, il jurait encore un peu avec le reste. Hmmm. C'est pas mal là, non? Matez un peu de plus près, allez hop, un petit click sur l'image.

Bon, des fois ça se voit un peu sur le fond le changement de teinte. Suffit de trancher à la gomme et on en parle plus ! Là d'ailleurs, j'ai été un peu large et ça se voit sur l'image d'au dessus... Sisii ! Montez voir un peu la luminosité à fond ? Lààà... Vous voyez pas le léger flou autour du listening au dessus ? Bon, ben suffit de pas bâcler cette dernière étape comme je l'ai fait et personne ne saura retrouver vos modifs sur l'image à l'écran... Alors une fois imprimée

En conclusion je dirais que ce tutorial frise l'inutilité dans son résultat, mais c'est plein de touches de raccourci, et généralement c'est seulement pour ça que je lis les tutorials !



NDLR : confirmation Dams ! Mais merci pour la transformation numérique :-)

Donc j'espère vous avoir servi au moins à reviser deux ou trois raccourcis. Allez, un dernier pour la route : Ctrl-Alt-S : sauver une copie... Inutile en apparence, mais c'est sûrement le plus utilisé des raccourcis ! Car en sauvant une copie, on peut mettre l'option Flatten layers et donc sauver dans n'importe quel format. Si vous en comprenez pas l'utilité c'est que vous sauvez pas souvent vos .PSD en .JPG Voilou. C'est tout pour aujourd'hui, nuitée petiots !

ps : gwan, non tu n'hallucines pas, le début t'était bien destiné, mais pour le reste j'ai pris le ton condescendant du grand maître de savoir qui parle à la populasse Si tu veux poser ce mini-tutorial sur ton site tu vires ces trucs... Ou tu les laisses, après tout ca me gène pas.

Danamir
2811 visites
   




 

Tgnet86, 11 12 2001 à 20:51

Je suis LOL il est trop fort ce Dams il a l'humour parfait mdr


Tgnet86


( 1 commentaire )
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 >>

 











P I R E G W A N . C O M
interface & développement - piregwan 1998-2002




toutes les bannières


généré en 0.069 secondes